LES MICROPHONES.

....................Sommaire....................... ...............Forum............................. ................Sondage............................... ....................Nous contacter.....................

 

 

,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,

3 types de microphones existent :

I.Les Microphones électrodynamiques.

Dans cette famille nous rencontrerons les micros à bobine mobile et les micros à rubans

  • Micro à bobine mobile

La membrane est solidaire de la bobine et se déplace à l’intérieur de l’aimant permanent ce qui entraîne la création du courant induit à l’intérieur du champ magnétique qui sera amplifier par la console de mixage.

  • Micro à ruban

Un ruban métallique se trouve à l’intérieur d’un aimant permanent, le déplacement entraîne un courant induit.

Les microphones électrodynamiques ont un bon rapport qualité-prix. Il est surtout utilisé pour la scène car ils sont très robustes. Actuellement le micro à bobine mobile reste le plus utilisé, le micro à ruban reste incontournable pour ses particularités sonores lors de prise de voix, batterie, percussions et pour les cuivres,

II.Les Microphones électrostatiques.

Ce micro est le plus courant pour les applications en studio et dans le spectacle vivant (traitement anti-larsenne, antipope et sifflante ). Son prix reste très élevé, ce micro est très sensible à l’humidité et aux chocs.

Le micro électrostatique est alimenté en 48 V par la table de mixage. On utilise un câble de micro ordinaire pour faire circuler le son ainsi que l’alimentation en 48 V «fantôme ».

Deux fines plaques métalliques «Membrane »et «Contre-Electrode » sont chargés en 48 V fonctionnent sur le principe du condensateur, le son faisant varier la distance entre ces deux plaques modifie la résistance de charge permet d’obtenir le son sous forme d’énergie électrique.

Il est utilisé généralement pour toutes les prises de sons de proximité. Il est important de veiller de ne pas avoir une trop forte pression acoustique.

III.Les Microphones à Electret.

Ce type de micro est le plus couramment utiliser par le grand public (caméscope, portable, alarme…). Il fonctionne sur le même principe que l’électrostatique, le condensateur est remplaçait par un alliage ferreux appelé ELECTRET.

La durée de vie de cet alliage est un max. de 10 ans.

Un circuit électronique d’amplification du son est obligatoire car la puissance sonore du capteur est très faible.

L’alimentation peut être d’une petite pile de montre jusqu'à l’alimentation de 48 V «fantôme ».

L’avantage de ce micro est qu’il peut être miniaturisé ou à large membrane ainsi que le circuit électronique. Ce dernier peut être également intégré sur un autre circuit imprimé.

Dans le cadre de production industriel, le micro à Electret est le moins cher.

On l’utilise pour : - le grand public

                   - les reportages d’extérieur, cinéma…

                   - studio

                   - en sonorisation, scène…

L’utilisation est de plus en plus important pour les micros sensibles.

Le circuit électronique est réalisé pour les micros ainsi que l’émetteur ; batterie obligatoire pour l’émetteur.

Directivité réglable facilement en jouant sur l’angle d’ouverture.